Connaissez-vous Martin Laliberté ?

 

 

 

 

 

Alba, régies, 2013

 

 

Martin Laliberté

Compositeur et Chercheur

Professeur des Universités

Université de Paris-Est Marne-la-Vallée

 

 

 

 

Sommaire

 

 

En bref

 

 

Actualités

 

 

Exemples de musiques et travaux

 

 

Projets en cours

 

 

 

 

 

 

CV détaillé :

 

 

 

I   Œuvres musicales

 

 

 

II  Travaux de recherche

 

 

 

III  Formation et distinctions

 

 

 

IV  Enseignement et encadrement

 

 

 

V  Recherche et responsabilités

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes mains écartent le jour,  Plaisir mai 2016,

avec Danielle Arrigoni et Xavier Hautbois

 

 

 

 

 

 

En bref 

 

 

 

Après avoir travaillé à Hollywood et au Québec comme compositeur et arrangeur à la pige pour le cinéma, la scène et la télévision, il habite, compose et effectue des recherches à Paris depuis 1988.  Avec des camarades, il fonde en 1990 l’association Mixture, collectif se proposant de diffuser et susciter la jeune création musicale internationale à Paris ainsi que l’usage actif des nouvelles technologies musicales. Ce travail se prolonge aussi dans le groupe de théâtre musical Fabulacoustica depuis 2002. 

Il termine en 1994 un doctorat sur les nouvelles technologies musicales à l'EHESS/IRCAM, sous la direction d'Hugues Dufourt et devient Maître de Conférences à l'Université de Bourgogne en 1995, puis à Marne-la-Vallée en 2002 où il cofonde l’UFR des Arts et Technologies. Elu Professeur des Universités à l’Université de Paris-Est en 2006, il en dirige le Département de Cinéma, Audiovisuel, Arts Sonores et Numériques de 2006 à 2010. Il demeure le directeur de l’équipe de recherches et du master en Arts.  Ses recherches portent sur l’esthétique contemporaine, les technologies musicales, anciennes et nouvelles, et la composition musicale vocale, instrumentale et électroacoustique.

Après avoir co-dirigé avec Pascale Alexandre-Bergues Spectacles populaires et culture médiatique 1870-1950, Villeneuve-d’Ascq : Presses Universitaires du Septentrion, coll. « Arts du spectacle – Images et sons », 2016, il prépare actuellement un ouvrage sur les modèles instrumentaux et les archétypes — Modèles instrumentaux, modèles musicaux : entre musique et technologies.  Paris : L’Harmattan, coll. « Musique-Philosophie.

Le catalogue de ce musicien fasciné par l'incroyable fécondité du geste humain et de l'expressivité musicale comporte tant des musiques instrumentales — musique de chambre, lyrique et orchestrale que des musiques informatiques ou mixtes.  La pièce pour orchestre les abandons de nos miroirs a reçu le prix de la SACEM au concours international de composition de Besançon, en septembre 1990. En  2000-2001, il est le compositeur en résidence auprès de l’Ensemble vocal féminin nivernais et obtient une Commande de l’Etat pour la pièce Les chants de la main gauche composée à cette occasion.  Après avoir composé l’opéra pédagogique Alba, commande du CRD du Val-Maubuée 2013 et la musique pour la vidéodanse Ballet de la nuit, commande du Centre de Vidéodanse de Bourgogne 2018, il travaille actuellement à la composition de plusieurs autres œuvres vocales, instrumentales et mixtes.

 

 

 

Nationalités française et canadienne.

Palmes Académiques 2008

 

 

 

33, rue Michelet 93140 Bondy. 

Tel : 06-01-97-65-63

Courriels :       martin.laliberte@u-pem.fr

                       laliberte.martin@neuf.fr

 

 

 

 

 

La voix et son double, Regard du Cygne 2004

 

 

 

Retour au sommaire

 

 

 

Actualités

 

 

 

Bientôt :

…sans sa couronne d’étoiles…, pour ensemble à cordes et mezzo-soprano. Second volet du cycle Des supercordes ? Commande du Festival aCROSS et de l’Ambassade de la République tchèque. Septembre 2019. 12 minutes.

 

Xavier Hautbois, Martin Laliberté et Vaclav Stransky (dir.) Emergence et Musique, Paris, Delatour, coll. « aCROSS », 280 pages.

 

 

 

Il y a peu :

« Point et contrepoint : liberté ou contraintes rythmiques chez Fred Astaire et quelques autres danseurs de jazz », communication au Colloque International Le Musical Hollywoodien, création, esthétique, réception, V. Amiel, N. T. Bihn, J. Moure (dir.) ; Paris, U. de Paris-Sorbonne, 13-15 décembre 2018.

 

Ballet de la Nuit, première nuit : vidéo-danse sur support fixe, en collaboration avec le réalisateur Yotam Calo’Livne.  Commande du Centre de Vidéo-Danse de Bourgogne. Création le 17 mai 2018, Cerisy-la-Salle.  60 minutes.

 

Vitraux, méditation électroacoustique pour voix et dispositif numérique en hommage à Josef Sima, Commande du Festival aCROSS, création à Reims le 13 avril 2018, 11 minutes environ.

 

Mes mains écartent le jour, pour mezzo-soprano, avec mises en mouvements, projections numériques et dispositif numérique en direct.  Musique de Martin Laliberté et Xavier Hautbois, chorégraphie de Marisa C. Hayses, Image de Xavier Hautbois.  Commande du Festival aCROSS, création en mai 2017, EMA Vitry-sur-Seine. 30 min. environ.

 

Musique pour « kaspar de pierre », pour dispositif numérique en direct. Musique de scène et traitement sonore de deux comédiens et un musicien-chanteur, texte de Laure Gauthier. Mise en scène d’Olivier Besson, Paris, Centre culturel tchèque, 11 mai.  30 minutes environ.

 

Global Refus,  pour mezzo-soprano, guitare et accordéon. Texte de Paul-Emile Borduas, 15 minutes. Création le 14 avril 2015, Festival ACROSS’15, Conservatoire de Musique de Plaisir.

 

« Les technologies électroacoustiques comme amplificateur et créateur d’espaces sensibles pour la scène lyrique contemporaine », in » in H. Demoz, G. Ferrari et A. Reyna (dir.), L’espace « sensible » de la dramaturgie musicale, Paris, L’Harmattan, coll. « Arts 8 – Compositions », 2018, p. 61-80.

 

 « Musiques électroacoustiques et pensée magique : avant l’IMEB, le cas Schaeffer » in Frank Kessler, Jean-Marc Larrue et Giusy Pisano (dir.), Machines, Magie, Médias. Vielleneuve-d’Ascq, Septentrion, coll. « Arts du Spectacle – Images et sons », 2018, p. 357-371.

 

 « Une aria électroacoustique : « L’air du Ver » du Re Orso de Marco Stroppa » in G. Ferrari et J. Heuillon (dir.), Actes en ligne du colloque La voix dans l’Aria d’opéra, 2018, 26 p. http://www.musique.univ-paris8.fr/orphee/IMG/pdf/-2.pdf.

 

 « L’improvisation dirigée et la gestuelle chez Zappa : le cas du film Baby Snakes », in Frank Zappa, l’un et le multiple,  Juliette Boisnel et Pierre-Albert Castanet (dir.), Rouen, Presses Universitaires de Rouen et du Havre, coll. « Changer d’époque », 2017, p.155-175.

 

 «  Modèle vocal, modèle percussif et espaces mixtes : la palette sonore de Jean-Claude Risset dans Inharmonique (1977), communication au Colloque International Pour un monde sonore virtuel, Hommage à Jean-Claude Risset, M. Grabocz, G. Kurtag jr, N. Vérin, GREAM, LISAA, Paris, CDMC,  23-24 novembre 2018.

 

« Teoria de la musica concreta », conférence au Conservatoire Supérieur Joachim Rodrigo, Valencia, Espagne, dans le cadre d’un partenariat Erasmus+, 24 avril 2018.

 

« Archétypes, modèles dynamiques, mouvements et développements des instruments de musique », communication au Colloque International Mouvement et modèles dynamiques dans la pensée musicale, Festival ACROSS 2017, Paris, 10-11 mai 2017.

 

« La composition informatique à L’Université de Paris-Est : enjeux artistiques, technologiques et pédagogiques », communication lors de la Journée d’Etudes Modèles dynamiques dans la création et la pédagogie musicales contemporaines, Festival ACROSS 2017, Vitry-sur-Seine, 5 mai 2017.

« Authenticity and illusion in the music of Pierre Schaeffer » communication au Colloque International Authentic Artifice, J.M. Larrue, G. Pisano (dir.) U. de Montréal/ISIS, 18-21 mai 2017.

 

« Musiques électroacoustiques et pensée magique : le cas Schaeffer », communication au Colloque International Machines, Magie, Médias, F. Kessler, J.M. Larrue et G. Pisano (dir.), Cerisy-la-Salle, 23-26 août 2016.

 

« Long term tendencies in musical and organological developments: archetypes, models and essential mixed cases”, communication au Colloque International The Old is New, A. Nogeira, I Pires (dir.) Lisbonne, U. Nova, 24-26 novembre 2016.

 

 

 

 

 

 

Un jeune compositeur en 1992

 

 

 

Retour au sommaire

 

 

Mise jour du 18/12/18